Texte d’appel

NON à ces guerres masculinistes et colonialistes faites au nom des femmes et sur leur dos !

C’est la guerre à l’extérieur

Cette guerre perpétue le colonialisme, les interventions impérialistes au nom de la lutte anti-terroriste et la France-Afrique.
Des populations entières, enfants compris, sont sacrifiées aux intérêts des puissances capitalistes qui ont décidé la guerre. Cela produit des centaines de milliers de réfugié-e-s
L’Union européenne soutient le double jeu des Etats -comme l’Etat turc qui participe à la coalition et reçoit de l’argent pour bloquer les réfugié-e-s, tout en soutenant Daech et en colonisant les Kurdes.

Stop à la production et au commerce florissant des armes, notamment des transnationales basées en France – 3ème exportatrice mondiale !
Non aux bombardements des populations civiles qui entraînent le déplacement forcé !
Non à l’impunité des militaires -accusés de viol- et des diplomates français !

Toutes Ensemble, nous arrêterons le saccage de la vie et de la Terre !

C’est une autre guerre à l’intérieur

Ils nous imposent l’Etat d’urgence, l’Etat policier, la déchéance de la nationalité.
Nous sommes en face d’un Etat sexiste et raciste -comme le montre la loi du 15 mars 2004 sur les signes religieux à l’école.
Nous sommes face à une montée de l’islamophobie, de l’antisémitisme, de tous les racismes et d’un ordre moral réactionnaire.
L’Etat criminalise les syndicats et les mouvements sociaux, casse les luttes et le Code du travail, ce qui touche en premier les femmes.

Non à l’impunité du gouvernement, des patrons et des crimes policiers, comme dans le cas de Zyed et Bouna et tant d’autres, non à la criminalisation des quartiers populaires !
Pas d’ennemi intérieur, nous n’adhérons pas à la soi disant guerre de civilisation.
Toutes Ensemble, nous briserons ces mécanismes qui nous empêchent de vivre ensemble dignement !
Les femmes sont au cœur de la tourmente… Mais par nos luttes et nos colères, nous sommes aussi la solution !

Les violences masculines contre les femmes -féminicide et viol de masse- sont des armes de terreur et de destruction dans les stratégies de guerre mais aussi des armes de guerre en temps de « paix » !
Pas de guerre des Etats qui prétendent défendre les droits des femmes et qui aggravent toutes les violences contre elles !
Solidarité avec toutes celles qui résistent pour l’égalité, l’autonomie, et la justice sociale!
Organisons nous pour nous défendre : nous nous libèrerons nous-mêmes !

Réunies à Paris en Assemblée de femmes, féministes et lesbiennes
Nous appelons à une manifestation contre leurs Etats de guerre,

A l’initiative de :

Assemblée francilienne de femmes, féministes et lesbiennes,
TJK-F Mouvement des Femmes Kurdes en France, CongoActif, LOCs Lesbiennes of color, Collectif féministe pour l’égalité, Collectif Solidarité Femmes Kobanê, Gaïa féministe anti-militariste, Union des Femmes Socialistes (SKB), Front anti-patriarcal de la CGA

Publicités